twitter time star on star off arrow right smiley share settings share ios search profile profile-logged rss plus refresh plus nav pinterest play paiement panier ok minus microphone location linkedin instagram moins nav info heart heart filter facebook expertise error envelope ellypsis ellypsis vertical close delivery circle chevron up chevron right chevron left chevron down burger bin arrow up album youtube arrow left bell arrow down
Tel: +33 1 48 30 65 16
Profil

Déjà inscrit ?

Mot de passe oublié ?

Nouveau client ?

Créer un compte
Favoris
Panier
Votre panier est vide

Le setup mobile idéal pour travailler en voyage

Thylacine - Transsibérien

Contrairement aux idées reçues, les musiciens, et en particulier les producteurs de musique électronique, ne passent pas la majorité de leur temps sur scène ou en studio. Vadrouillant de villes en villes, de pays en pays, ces voyageurs chevronnés jonglent la plupart du temps entre covoiturages, gares ferroviaires, aéroports, chambres d’hôtels et autres AirBnb. Et honnêtement, cela peut s’avérer assez déprimant. 

Que faire de ce temps extraordinairement long et ennuyeux ? Certains lisent le dernier ouvrage d'Alain Damasio ou rattrapent leurs heures de sommeil. D’autres se prélassent devant quelques épisodes de la très bonne série d'Arte Soundbreaking. Quant aux plus créatifs, ils préfèrent exploitent ce temps de transit pour préparer leur prochain DJ sets ou, pour les plus motivés, composer. La MAO a en effet ceci de formidable qu’elle peut se pratiquer partout. Un peu comme le yoga. À condition de choisir le bon matériel à embarquer dans sa valise pour optimiser sa créativité dans ces conditions « dégradées ». Petit guide du producteur nomade. 

 

Le setup minimal : Ordinateur + DAW + Casque fermé

Nul besoin d’essayer de faire rentrer une MPC ou un Yamaha DX7 dans sa valise pour faire du son sur les routes. Avec un simple ordinateur portable, un logiciel de composition (DAW) et un casque, il est possible de faire de grandes choses. Ableton Live, FL Studio, Cubase… Les DAWs se valent à peu près tous. Quant au casque, on le choisira fermé et à faible impédance, afin de disposer d’un volume suffisant tout en évitant de déranger ses voisins de TGV ou d’avion.

Le choix Zicplace : Beyerdynamic DT 770 pro 80 Ohms – 117 euros

 

Là ou El Buhó est malin, c’est qu’il ne sort jamais sans un disque dur externe bourré de banques de samples soigneusement récoltés par ses soins ou téléchargés sur Internet. Un moyen idéal pour créer des sonorités intéressantes et ne pas réutiliser une énième fois les synthétiseurs de base de son logiciel. À bon entendeur. 

Pour autant, on peut aisément comprendre que certains musiciens peuvent trouver ce setup un peu frustrant. Claviériste, synth-nerds, chanteurs ou amateurs de field recording auront donc besoin d’un peu plus de matériel pour se faire plaisir en voyage. 

 

Pour aller plus loin 

 

  • Un petit clavier midi USB (25 touches) pour pianoter partout 

Le choix Zicplace : Akai Mpk 225– 251 euros

  

  • Un enregistreur portable à pile pour collecter des samples ou s’enstrer à l’hôtel

Le choix Zicplace : Zoom F8N – 880 eur

 

 

  • Un Groovebox 

 Le choix Zicplace : Roland tr-08 - 300 euros

 

 

  • Un synthétiseur pour doper sa créativité

 

 Le bébé : Teenage engineering Pocket Operator – 100 euros

 

 

Le padre : Moog Mother-32 – 600 euros 

 

  • Une pédale d’effets 

Le choix Zicplace : TC-Electronic Flashback X4 – 200 euros 

 

 

Vous l’aurez compris, plus d’excuse désormais pour ne pas profiter de ce temps pour commencer un nouveau morceau. Et pourquoi pas se lancer dans un véritable projet musical ? 

 

Alexis Tytelman 
1 Novembre 2019